Stephanie Barbagelata : thérapie par réalité virtuelle à Hyères

Soignez vos phobies et dépassez vos peurs avec la réalité virtuelle dans le Var !

Votre praticienne Stephanie Barbagelata à Hyères vous aide à surmonter toutes vos peurs et vos phobies.

Si l'objectif est de surmonter une peur, l'exposition augmente progressivement au cours de plusieurs consultations.

La thérapie par exposition à la réalité virtuelle, ça fonctionne comment ?

La thérapie par exposition à la réalité virtuelle consiste à exposer le patient, grâce à un casque de réalité virtuelle, à sa phobie ou à ses peurs. Un logiciel reconstitue l’environnement anxiogène en 3D, et le patient peut y évoluer à sa guise. Cela se fait de façon particulièrement douce car le thérapeute peut contrôler les paramètres de chaque environnement et faire en sorte que l’exposition soit progressive.

La thérapie virtuelle s’inscrit pleinement dans le cadre des thérapies comportementales et cognitives (TCC), dont les principes sont similaires. La différence réside dans le fait qu’en TCC classique pour traiter une phobie, par exemple, le patient est confronté à la réalité. L’avantage de la thérapie virtuelle est qu’elle est moins brutale qu’une exposition réelle qui peut être parfois trop anxiogène pour les patients, ou impossible à mettre en place selon le type de phobie.

Ce contrôle total de l’environnement couplé à la progressivité de l’exposition est un vrai plus par rapport à une thérapie classique, ce qui explique un taux de réussite de 80 à 90 %.

Plusieurs études réalisées par l’AP-HM, couplant exposition à la réalité virtuelle et imagerie cérébrale, ont démontré l’efficacité de cette thérapie. Concernant la phobie sociale, le Dr Malbos, psychiatre au CHU de la Conception à Marseille, a non seulement démontré dans une étude de 2016 l’efficacité de la réalité virtuelle sur ce trouble mais a également mis en évidence un maintien des acquis thérapeutiques sur le long-terme.


Les auteurs s’accordent également sur la sécurité que va permettre cette méthode facilitant ainsi l’engagement des patients dans l’exposition. De l’activation de la réponse anxieuse jusqu’à son extinction, la thérapie par réalité virtuelle prouve, au regard de la littérature, son efficience pour venir maximiser les bénéfices thérapeutiques pour la prise en charge des phobies spécifiques, l’agoraphobie et la phobie sociale.

A ce jour, la thérapie par réalité virtuelle et les logiciels élaborés par C2Care sont utilisés par le CHU de Nice, l’Assistance Publique -Höpitaux de Paris, l’Assistance Publique - Hôpitaux de Marseille, le CHU de Nantes, le CHU de Lille, ainsi que dans 450 cabinets et établissements de santé en France et à l’International.

.

758 chemin de la Source- ZI St Martin

  83400 Hyères